COMMUNIQUÉ

RÉPONSE À L’ENGAGEMENT DE PHILIPPE COUILLARD POUR LE PALAIS DES CONGRÈS DE MONTRÉAL
Un Centre de foires pour la métropole

 
 

Montréal, le 19 septembre 2018 – L’APEQ salue l’engagement de Philippe Couillard, chef libéral, d’investir 350 millions de dollars pour le projet d’agrandissement du Palais des congrès de Montréal. Une instabilité règne actuellement au niveau des possibilités de location de salle pour les salons d’exposition à Montréal et l’annonce de cet investissement permet de mettre de l’avant cet enjeu majeur et d’assurer une sécurité pour l’industrie.  

 

Un engagement supplémentaire – Un Centre de foires pour Montréal

Montréal, une destination de choix pour la tenue d’événements d’envergure, n’arrive pas actuellement à répondre à la demande de salles de nombreux salons canadiens et internationaux par manque d’espace. Cette situation est alarmante. Pour y remédier, les promoteurs se tournent vers des destinations à l’extérieur du Québec. Devant le manque de pieds carrés disponibles à Montréal, et ce malgré l’annonce de l’agrandissement du Palais des congrès, l’APEQ exhorte les partis politiques à se commettre à un engagement supplémentaire : celui de doter Montréal d’un Centre de foires qui aura pour vocation première de solliciter et d’accueillir des salons d’exposition privés et publics.

 

« Un Centre de foires à Montréal permettrait de diminuer la fuite des salons d’exposition vers d’autres destinations par manque d’espace et assurerait l’accueil de nouveaux événements de plus grande envergure. Sa présence engendrerait des retombées concrètes et bénéfiques pour la vie économique, industrielle, culturelle et sociale de la métropole. » assure Stéphane Fortin, président de l’APEQ.

 

Les retombées économiques

Il est encore difficile de faire valoir les réelles retombées que les salons d’exposition créent. Non seulement les salons entraînent-ils des retombées économiques immédiates et importantes pour le Québec, puisqu’ils contribuent à la création d’emplois directs et à l’essor du tourisme d’une destination, mais ils sont également des moteurs de développement économique et de transformation sociale. Ils offrent un rayonnement, mettent en valeur les industries et génèrent des millions de dollars d’investissement dans les secteurs économiques, sociaux et culturels qu’ils représentent. Ils sont des lieux d’expertise temporaires qui enrichissent les savoirs de la population, suscitent la découverte de nouveautés et favorisent la curiosité. Ils répondent à un besoin social par la création de lieux d’échanges riches et générateurs de changement.

 

« Il est important pour l’APEQ que le futur gouvernement du Québec reconnaisse l’apport important des salons d’exposition, non seulement en termes de retombées économiques, mais également au niveau social et culturel », indique Julien Bergeron, responsable du dossier Retombées économiques pour l’APEQ.  

 

À propos de l’APEQ

Fondée en 1991, l’Association des professionnels en exposition du Québec (APEQ) est un réseau qui regroupe les promoteurs d’événements avec exposition, les fournisseurs de produits, d’équipements et de services ainsi que les locateurs de salles. L’APEQ a pour mission d’assurer la promotion et le développement de l’industrie des expositions au Québec.

 

-30-

 

 

Source :

Stéphane Fortin, président – Association des professionnels en exposition du Québec (APEQ)
sfortin@apeq.org – (418) 520-2700